JONTAVIOUS WILLIS

A chaque génération ou presque, un jeune bluesman fait irruption sur la scène blues et secoue sa communauté d’amateurs. Quelqu’un qui maîtrise son art à coup sûr, mais qui a aussi le blues au fond de son cœur et de son âme.

A seulement 22 ans, JONTAVIOUS WILLIS est peut-être ce bluesman.

«C’est mon Wonderboy, le Wunderkind», a déclaré Taj Mahal après avoir invité Jontavious à jouer sur scène en 2015. «Il s’agit d’une nouvelle voix formidable du blues acoustique au XXIe siècle. J’adore sa façon de jouer.

«Quand je l’ai entendu jouer, je me suis dit: voilà comment le blues, tel que je le connais, va rester en vie», a déclaré Paul Oscher.

« Seuls quelques-uns comme lui émergent chaque décennie ou à peu près, quand même les plus fervents défenseurs du blues réalisent immédiatement que c’est bien réel », écrit Frank Matheis dans le magazine Living Blues.

Originaire de Greenville, en Géorgie, Jontavious a grandi en chantant de la musique gospel à l’église baptiste du Mont Pilgrim avec son grand-père. À l’âge de 14 ans, il est tombé sur une vidéo de Muddy Waters jouant sur «Hoochie Coochie Man» sur YouTube. C’est à ce moment-là qu’il a mis le cap sur le blues, de tous les types : Delta, Piedmont, Texas, gospel, en tant que fingerpicker, flat-picker et slide player, à la guitare, harmonica, banjo et boîte à cigares.

Et quatre ans plus tard, il jouait sur scène avec Taj Mahal.

Jontavious termine actuellement ses études à la Columbus State University avec une spécialisation en sociologie. Mais la plupart des week-ends, vous pouvez le trouver en train de jouer dans une petite maison de spectacle, sur la scène principale ou de publier des vidéoclips pour ses amis et ses fans du monde entier.

Site Internet : http://jontaviouswillis.com/