JULIEN CLERC

Adolescent, il étudie le droit à l’université mais passe le plus clair de son temps dans les cafés du quartier latin où il retrouve, chaque jour, ses amis Etienne Roda-Gil et Maurice Vallet qui deviendront par la suite ses principaux paroliers.

A 20 ans, Julien Clerc se présente à une audition et décroche un contrat avec une grande maison de disque: ses premiers titres rencontrent un franc succès, le public est conquis et Gilbert Becaud lui propose de se produire en première partie de son spectacle à l’Olympia.
Les producteurs de la comédie musicale « Hair », grand succès de l’époque en Angleterre, lui offrent d’incarner le rôle principal dans l’adaptation française.

Il poursuit ensuite sa carrière solo en collaboration avec Etienne Roda-Gil. Les albums se suivent et le succès est bien réel et, après dix ans de travail en commun et de nombreux albums, il choisit de s’entourer de nouveaux auteurs tels Maxime Leforestier et Jean Loup Dabadie, auteur de « Ma préférence ».
En 1982, il sort son douzième album sur lequel figure les titres « Femmes, je vous aime » et « Lili voulait aller danser », album résolument moderne qui touche un plus large public.
En 1984, Julien Clerc fait appel à David Mac Neil, auteur Américain, qui signe « Mélissa », l’un des plus grands tubes des années 80, vendu à 700 000 exemplaires.
Avec « Studio », le chanteur rend hommage à la musique anglo-saxonne en réunissant sur un même album quelques-uns des plus grands standards américains.
En 2005, il se livre dans un album émouvant « Double enfance », dédicacé à son ami Etienne Roda-Gil, récemment disparu. « Où s’en vont les avions ? » est salué par la presse comme l’un des ses meilleurs, et rassemble les plumes de Carla Bruni, Gérard Duguet-Grasser, Gérard Manset, Maxime Le Forestier, David McNeil, Jean-Loup Dabadie et Benjamin Biolay.
2014  il enregistre «Partout la musique vient» à Londres avec le producteur Jimmy Hogarth (Duffy, Amy Winehouse James Blunt), et aborde des thèmes qui lui sont chers : l’amour qui va qui vient, le temps qui passe et bien sûr la musique.

Julien Clerc a toujours su s’entourer d’auteurs de talent pour l’écriture des textes qu’il met en musique. «A nos amours» n’échappe pas à la règle. On y retrouve notamment des textes de Brigitte Fontaine, Carla Bruni, Marc Lavoine, Maxime Le Forestier, et Vianney.
Novembre 2019 Julien Clerc réinterprète ses classiques avec des artistes phares de la chanson française : Christophe Maé, Francis Cabrel, Calogero, Vianney, Zaz, Philippe Katherine, Maxime Le Forestier, Soprano, Florent Pagny, Sandrine Kiberlain, Carla Bruni, Vanille, …Un grand casting pour de grandes chansons !

Site Internet : https://www.julienclerc.com/

Réserver

Programme

Dimanche 11 juillet 2021 Prix : 50€ La soirée

Voir toute la programmation