PHILLIP-MICHAEL SCALES

Parfois, la perte d’un être cher peut révéler des leçons que vous n’aviez pas complètement comprises de son vivant. Quand Phillip-Michael Scales est revenu à Chicago, l’éthique de travail et la ténacité de son défunt oncle, B.B. King, sont devenues très claires. Cela l’a conduit à jouer plus de 200 spectacles et à enregistrer son nouvel EP époustouflant « Sinner-Songwriter ».
Entre être le neveu de la légende du blues et avoir été élevé à Detroit par des parents qui ont eu un rôle majeur dans l’âge d’or de la Motown, c’est bien la musique blues et soul qui constitue les premiers souvenirs de Phillip-Michael.
Cependant, au cours de son cursus au Berklee College of Music, il développe un intérêt grandissant pour les paroles et le son plus récent de l’Indie Rock. Ces influences vont le poursuivre jusqu’à son déménagement à Chicago, où il créera son premier groupe post-universitaire, Briar Rabbit.

Comme beaucoup de jeunes musiciens, Scales est fier d’être un « artiste affamé ». Travaillant dans les restaurants pour payer les factures tout en comptant les heures qui s’écoulent jusqu’à ce qu’il soit en tournée ou en studio. Pour tenter de faire avancer sa carrière, il a quitté Chicago pour le ciel ensoleillé de Los Angeles.
S’en est suivi une année désastreuse à essayer de « jouer au jeu », à frapper à toutes les portes et à rencontrer des gens pour ne plus jamais les entendre d’eux. Laissant derrière lui le charme d’une grande ville, Phillip-Michael est retourné à Chicago où les choses ont commencé à se mettre en place. En revenant à sa ville d’origine, il est aussi revenu à l’âme bluesy, qui l’a habité pendant toute la composition de « Sinner-Songwriter ».
Phillip-Michael a lui-même créé l’intégralité des textes, en plus de jouer de la plupart des instruments de l’EP. Globalement, les chansons conservent le lyrisme fort de sa liaison amoureuse avec tout ce qui est indie rock, tout en laissant transparaître ses influences plus anciennes. Le résultat final est clairement Chicago: électrique, passionné et respectieueux de son histoire.

Il a fait les premières parties de Anderson East, Guster, David Cook, Bethany Joy Lenz, Matt Hires, Billy Rafoul, Crystal Bowersox, Tyler Hilton, Jon McLaughlin, Cory Brannan et Kate Voegele.
Sa musique l’a amené jusqu’au Moyen-Orient, ainsi que dans des festivals aux États-Unis et au Canada.

Site Internet : http://phillip-michael.net/

Réserver

Programme

Voir toute la programmation